Ecouter les autres, faire appel à eux

Les amis, la famille, les médecins : ce sont les personnes qui peuvent nous aider, dans deux sens:

  • psychologiquement : la convalescence, c’est dur. En parler, ça fait du bien. Personnellement, comme je suis repartie assez vite, parfois mes proches ne comprennent pas vraiment tout ce qu’il me reste à faire, en particulier mes problèmes pour conduire. Alors, je leur explique, je leur parle de ma méthode pour résoudre le problème. Je ne sais pas s’ils comprennent toujours car ce que nous vivons est très personnel. Pas grave, nous, ça nous fait du bien.
  •  pratiquement : je parlais de la voiture.  J’ai beaucoup fait appel au « taxi » familial ou amical. J’ai beaucoup été aidée à faire les courses. Mon kinésie-thérapeute a fait des merveilles avec mon cou et mon crane. Je vais chercher un orthoptiste pour voir si mes problèmes de vision peuvent être plus rapidement soignés.

Cette dernière remarque est un exemple d’une personne de ma famille qui m’en a parlé : « Et si tu allais voir un orthoptiste? ». Bonne idée. Alors écouter les suggestions de votre entourage et de vos médecins pour aller mieux, c’est franchement bien…. même si ensuite, il faut parfois y réfléchir et trouver sa propre méthode personnelle pour le faire.
 

    <   >     

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *