Le méningiome

Atteinte d’un méningiome avec exophtalmie, je souffrais avant l’opération de différents problèmes.

Le méningiome était sur le côté gauche, au niveau de l’œil gauche. Il avait fait grossir l’os de ma tempe, l’os derrière l’œil et poussait le nerf optique. Ma tempe était donc enflée et mon œil gauche sortait de ma tête de quelques millimètres, poussé vers l’extérieur.

Avant l’opération, à part ce qui était visible, je ne connaissais pas vraiment ce qu’il avait entrainé comme autres symptômes.

Après l’opération, je sais aujourd’hui qu’il me faisait souffrir de migraines.  Il me faisait aussi voir double, sans que je m’en rende compte. Il n’a visiblement pas affecté mon cerveau (dans le lobe temporal, de la mémoire) car je ne souffrais pas, je pense, de perte de mémoire ou alors j’y suis tellement habituée que je n’y fais pas attention.

J’ai été opérée par un très bon chirurgien, jamais je ne pourrai assez le remercier. Voici le lien vers le site de son service: Unité de Chirurgie de la Base du Crâne – Lyon

Durant l’opération, il a :

– fait une incision uniquement dans les cheveux qui part du front et finit derrière l’oreille : strictement rien n’est visible, aucun problème d’esthétisme;

– enlevé le méningiome dans le cerveau;

– supprimé la protubérance de l’os de la tempe et mis en place une sorte de grille pour boucher le trou fait dans l’os du crane;

– remis l’œil en place en enlevant tout ce qui le poussait vers l’extérieur;

– remis le nerf optique en place.

Il y a peut-être des erreurs dans ce qui j’explique ci-dessus car l’opération a duré 6 heures. J’ai relu plusieurs fois le compte-rendu très détaillé de l’opération. C’est particulièrement compliqué à comprendre car écrit avec un vocabulaire médical très pointu. Mais il m’a expliqué ce qu’il allait faire avant l’opération puis à notre rendez-vous deux mois après l’opération. J’ai assez bien compris ce qu’il me disait.

Après l’opération, je suis restée une semaine à l’hôpital, je m’en rappelle très peu. Ensuite j’ai passé deux semaines en maison de convalescence, où j’ai vraiment commencé à m’ennuyer à la fin de la deuxième semaine. Puis je suis restée deux semaines chez mes parents où j’ai commencé à rebouger un peu. Finalement, je suis rentrée chez moi et là j’ai débuté vraiment ma convalescence.

En effet, j’ai dû faire face à de nombreux effets secondaires. J’ai donc mis en place une méthode afin de lutter contre eux et de reprendre le plus vite possible une vie normale.

Ce processus est loin d’être terminé, j’ai beaucoup avancé mais il me reste du chemin à faire, et cela prendra encore longtemps.

Cet article que je mets sur le blog aujourd’hui, je le retravaillerai au fur et à mesure pour l’enrichir.

Mon entourage et le médecin qui me suit après l’opération m’ont  dit que cette méthode peut aider des personnes ayant les mêmes problèmes suite à une opération d’un méningiome mais aussi suite à d’autres opérations ou problèmes au cerveau.

Voilà pourquoi j’ai rédigé un document expliquant comment je fais face à tous ces effets secondaires et pourquoi je le publie sur internet.

Personnellement, cela m’aide moi-aussi. C’est non seulement un peu comme un écrivain qui écrit son autobiographie mais aussi d’avoir rédigé la méthode fait que je la suis avec plus d’attention.

 

    <   >     

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *