Problèmes de concentration

Après mon opération au cerveau, qui a duré 6h, j’ai éprouvé de grands problèmes de concentration. L’anesthésie, l’opération elle-même, la prise d’antiépileptique (peut-être) font qu’il est particulièrement difficile de se concentrer.

Quelques exemples : regarder une série, regarder un film, suivre une conversation, travailler sur son ordinateur…

Pour certains de ces problèmes, je n’ai pas eu de méthode précise.

Je me suis dit « Tant pis si je ne comprends rien à l’épisode de la série que je regarde, il y en a tellement à voir que j’en regarderai d’autres quand j’irai mieux ».

D’ailleurs, étonnamment, je me suis rendue compte en regardant le 6ème épisode d’une nouvelle série: ça y est. Je comprenais enfin l’histoire.

En fait, j’ai fait une erreur : j’ai regardé de nouvelles séries en début de convalescence et franchement je n’ai rien compris. Du coup, ensuite, j’ai regardé les saisons suivantes de séries que je connaissais déjà et que j’aime bien. Parfait ! Je connais les personnages, l’intrigue de base : beaucoup moins d’effort de concentration à faire.

Je me suis aussi abonnée à Canal + et Canal+ Série. Je ne tiens pas à leur faire de la publicité mais sur ces chaînes un très grand choix de films.  J’en a vu certains, d’autres non, donc en cas de fatigue le soir, je zappe dans cet univers cinéphile, ça me permet de me reposer.

Youtube aussi c’est très bien, je me rappelle d’un soir où j’ai regardé une partie du concert de Johnny au stade de France en 98: détente, rappel de bons vieux souvenirs. Et si je ne peux plus me concentrer, ce n’est pas grave, ça reviendra demain.

Pour le travail sur ordinateur j’ai mis en place une vraie méthode que j’ai d’ailleurs appliquée pour faire ce blog.

J’ai défini le programme suivant avec une fréquence d’augmentation du temps basé sur 1 semaine.

Pour ce qui dure plus d’une heure, je fais des pauses comme au bureau : boire le café, appeler quelqu’un…

  • 1er semaine : 15 mn matin et après-midi
  • 2éme semaine : 30 mn matin et après-midi
  • 3ème semaine : 1h matin et après-midi
  • 4ème semaine : 2h matin et après-midi
  • 5ème semaine : 2h30 le matin et comme ça allait bien j’ai fini à 3h. Je n’ai plus fait d’informatique systématiquement l’après-midi.
  • 6ème semaine : le défit d’arriver à 4h. Et bien voilà, je l’ai fait en écrivant les chapitres 1 et 2 de ce blog. La porte de la reprise du travail à mi-temps s’est bien ouverte.

Et d’ailleurs, j’ai fini cette rédaction avec 4h le matin et 2 heures l’après-midi : parfait.

J’ai, par ailleurs, fait une distinction entre l’informatique du matin et celui de l’après-midi.

Pour le matin, j’ai travaillé au début sur de l’informatique personnel, c’est très facile : trier des fichiers dans mon ordinateur, pour y faire un peu de nettoyage, ranger des photos dans des dossiers, ranger des mails tombés pendant le mois où j’étais loin de mon PC….

Ensuite, comme j’ai cette chance de pratiquer un travail qui peut être fait à la maison, je suis passée à la programmation informatique et par défit et passion, j’ai travaillé sur de la programmation complexe, difficile mais que j’aime beaucoup (de la priorité 3). Cela demande une très forte concentration mais en même temps, c’est une concentration salvatrice : vous ne pensez qu’à cela, à rien d’autre.

Pour l’après midi, j’ai travaillé sur l’informatique que j’aime en tant que geek , sur un système assez nouveau qui s’appelle Android TV. Passionnant mais quasiment beaucoup plus fatiguant en concentration que la programmation. Ce sont des problèmes nouveaux fonctionnellement et techniquement à affronter.

Aujourd’hui donc la barre des 4 heures a été enfin atteinte. En écrivant ? Et bien oui, un informaticien passe de longues heures à écrire des documents pour ses clients.

Il me reste du chemin à faire : les 8 heures de travail par jour pour reprendre à plein temps. Mais je n’ai actuellement pas mis de méthode en place car j’attends de reprendre mon travail à mi-temps pour m’adapter alors à ce nouveau rythme.

    <   >     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *