Aller plus vite…mais pas trop

Dans ce type de convalescence, je trouve que, personnellement, j’ai un peu trop tendance à m’écouter, à avoir même trop de stress pour faire certaines des tâches à réaliser ou à me remettre en société.

La relation avec les autres pour cela est juste parfaite. Inviter des amis à manger, des gens de la famille, aller manger chez eux, aller aux restaurant, faire du dépannage informatique comme installer une imprimante chez un ami….

Comme cela est fait pour et avec les autres, et bien cela me pousse plus loin même si c’est difficile, que parfois j’ai du mal. Pour certains exercices, type marche à pied, conduire une voiture, cela me fait faire plus vite ce que j’ai prévu dans le programme, tout en allant quand même pas trop loin. Restons prudent

 

    <   >     

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *