Les priorités, la diversité

Dans mon métier, je travaille sur de nombreux dossiers en même temps: faire des logiciels pour plusieurs clients, dans différentes technologies, pour différents métiers, répondre au téléphone pour résoudre des problèmes (je tiens une hotline le matin), travailler avec mon stagiaire pour lui expliquer ce qu’il doit faire, l’aider s’il rencontre un problème, aller à une réunion, rédiger des documents…

Non seulement je ne vois pas passer la journée, mais je suis tout le temps en retard dans le travail.

C’est la diversité dans le travail, des tas de sujets différents à faire.

C’est aussi beaucoup de temps qu’il faut consacrer à chaque sujet pour qu’il soit correctement réalisé.

Et bien, c’est comme la vie de tous les jours. Il faut faire les courses, se faire à manger,  voir sa famille, déclarer ses impôts, s’occuper de la machine à laver en panne, … et aussi s’amuser un peu, regarder des séries, des films, passer une heure au téléphone aves ses amis, aller au restaurant, s’occuper de son jardin, jouer à des jeux vidéos…

Pour moi, durant la convalescence, je m’ennuyais au début car je pouvais faire peu de choses. Ensuite, je me suis rendue compte que j’avais plein de choses à faire et que je n’arrivais pas à toutes les réaliser.

Alors, une solution est de définir les priorités : elles ont 3 niveaux.

Priorité 1 :

Urgente, à faire le plus vite possible.

Exemples: faire les courses (le frigo ne doit pas être vide), payer ses impôts, réparer son ordinateur (quand je suis rentrée de convalescence, il ne tournait plus à cause de la chaleur due à la canicule), faire la lessive…

Priorité 2 :

Moins urgente mais doit être faite soit par contrainte, soit pour le plaisir.

Exemples: faire la révision de la voiture, aller chercher un paquet commandé sur internet, inviter ses amis pour passer un bon moment, aller chez ses amis…. écrire à ses amis, leur envoyer des sms…

Et appliquer ses méthodes de convalescence : réapprendre à marcher, réapprendre à conduire….

Et se préparer à la rentrée au travail …

Priorité 3 :

Si elle n’est pas faite, ce n’est pas grave.

Ce sont les pires pour moi !!! Surtout au travail, car elles sont intéressantes, passionnantes mais quasiment jamais réalisées.

Exemples: écrire ce blog (!!!), laver sa voiture, ranger son appartement, s’occuper de ses plantes, apprendre de nouvelles recettes, faire des messages sur Facebook, jouer à des jeux vidéo, lire un livre…

Comment y faire face ? Nous mettons en place ce qui s’appelle dans mon métier un planning : à chaque jour suffit sa peine.

 

    <   >     

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *