Utiliser des méthodes très progressives

Dans la création d’un nouveau logiciel, il y a de nouvelles méthodes qui nous viennent des Etats Unis. Cela s’appelle les méthodes Agile.

Avant, lorsque nous faisions un logiciel, nous discutions avec le client de ce dont il avait besoin, nous  développions pendant 6 mois. Et voilà nous lui donnions la première version du logiciel. Dès le lendemain, il nous appelait pour nous dire  » Mais ce n’est pas ce que je voulais !!!! » et nous refaisions énormément de code, cela demandait beaucoup de travail et cela coutait très cher.

Maintenant, dans la méthode Agile, nous rencontrons le client très souvent. Par exemple, tous les 15 jours, nous lui montrons ce qui a été fait, nous en discutons avec lui et adaptons immédiatement notre développement aux nouveaux besoins. C’est un dialogue permanent. Cela s’appelle les itérations : nous définissons une période, dans l’exemple 15 jours, nous présentons ce qui a été fait au client. Et ensuite, si tout va bien, nous allons plus loin sans sa demande sinon nous corrigeons.

Application de cette pratique à un effet secondaire : vous êtes votre propre client. Vous mettez une méthode en place. Si elle va bien au bout d’un moment, vous allez plus loin, sinon vous la corrigez, vous la changez.

Par exemple, vous verrez ci-dessous la marche à pied. Vous faites un petit parcours au début: cela se passe bien. Et bien, il ne faut pas dès le lendemain marcher 10 kilomètres. Il faut refaire ce petit parcours durant plusieurs jours avant de mettre en place un nouveau parcours un peu plus long. C’est une progression qui demande un peu de temps mais que votre organisme va apprécier.

J’ai mis mon cycle pour certaines méthodes à une semaine. Par exemple, pour travailler devant mon ordinateur : 30 mn la première semaine, une heure la deuxième, 1h30 la troisième…. là j’en suis à 3h, 3h30 selon les jours.

Pour d’autres, je n’ai pas défini un cycle précis. Quand l’exercice se passait bien, je l’ai fait plusieurs fois. Tout est OK : allons plus loin.

Par exemple pour la voiture : j’ai d’abord fait des tous petits trajets en ville uniquement. Ensuite quand cela se passait bien, un tout petit peu de nationale à 90 km à l’heure. Beaucoup plus difficile à réalise. J’en suis toujours là, il faut que je continue jusqu’à le faire bien et aller plus loin!!!

 

    <   >     

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *